Assurance vie. Explication et comparatif sur la fiscalité, les frais, la succession et les bénéficiaires d’un contrat d’assurance vie.

Gestion profilée ou sous mandat

Un contrat d’assurance-vie multisupport peut être géré de diverses manières. Parmi les 3 modes de gestion existants on distingue, entre-autres, la gestion profilée ou sous mandat. Une gestion sereine pour l’assuré qui n’a à s’occuper de rien…

Une véritable délégation de pouvoirs

Une gestion profilée ou sous mandat désigne un contrat d’assurance-vie géré par un gestionnaire désigné (assureur ou société spécialisée) et non par le souscripteur lui-même. Ce dernier délègue la gestion de ses actifs à un mandataire qui décide de sa propre initiative de la répartition des fonds en euros, des actions, des obligations et autres supports jugés par lui comme étant les plus rentables. Une gestion sous mandat permet également de bénéficier de frais d’arbitrages réduits voire offerts.

 

Une gestion de fonds profilés pour une simplicité de gestion

Avec la gestion de fonds profilée vous ne vous occupez de rien puisque la gestion du contrat et des supports qui le composent est déléguée à l’assureur ou à des experts choisis par lui. A charge seulement pour vous de déterminer lors de la souscription le profil que vous souhaitez.

 

Le choix d’un profil

La gestion profilée est définie en fonction d’un profil d’investisseur précisé par le souscripteur lors de la signature du contrat. Il existe ainsi 3 profils de gestion sous mandat. Chaque profil est défini par un certain niveau de risques, de contraintes, de stratégies d’investissement ou de thématiques. On distingue :

– le profil prudent ou sécurité pour des placements en majorité sans risques. Le contrat ne comprend que 15 % d’actions. Les autres supports sont principalement des obligations, des produits obligataires ou monétaires.

– Le profil intermédiaire ou équilibré pour des placements toujours majoritairement sans risques mais comprenant un pourcentage d’actions plus important, de l’ordre de 30 à 40 %. Ce profil offre un parfait dosage et équilibre entre sécurité et rentabilité, entre actions et obligations.

– Le profil dynamique ou offensif pour des placements portant sur des produits plus risqués mais susceptibles d’être plus rentables. Ce profil privilégie les supports en action. Il propose par exemple le quart ou le tiers de fonds «euro» et le reste en variable.